Qu'est-ce que l'Infirmité Motrice Cérébrale
ou la paralysie cérébrale ?
L'infirmité motrice cérébrale (IMC) est appelée maintenant paralysie cérébrale. Elle résulte d'une atteinte cérébrale précoce, avant la naissance (ante natale), pendant (périnatale) ou dans les deux premières années.
Elle se traduit par des troubles :
  •  de la motricité : touchant le mouvement et la posture
  •  et/ou de certaines fonctions cognitives.
Ces lésions ne sont ni héréditaires ni évolutives.
Bien que d'autres troubles peuvent s'associer aux troubles de la posture et du mouvement, (troubles perceptifs, troubles praxiques ? en rapport avec la représentation et l'intériorisation d'une succession d'actes, troubles sensoriels). L'atteinte cérébrale a cependant suffisamment préservé les facultés intellectuelles pour permettre une scolarisation. Cette définition exclut donc les enfants ayant un retard mental associé au trouble moteur d'origine cérébrale, que l'on regroupe sous le terme d'IMOC (infirmité motrice d'origine cérébrale) et les enfants polyhandicapés.
symptômes et conséquences
1. Les troubles moteurs :
  •  Les paralysies complètes ou partielles.
    • Les quatre membres sont touchés (quadriplégie ou quadriparésie),
    • un côté du corps est touché (hémiplégie ou hémiparésie),
    • les deux membres inférieurs sont touchés (diplégie appelée souvent "syndrome de Little"),
    • un seul membre est touché (monoplégie).
  •  les mouvements anormaux (dyskinésies) sont des tremblements, mouvements volontaires mal contrôlés, des contractions incessantes,
  •  les troubles de l'équilibre (ataxie).
Ces anomalies de commande et/ou de contrôle de la motricité peuvent toucher les membres, le tronc, la face (troubles de déglutition, bavage, parole difficile voire impossible), les muscles de l'œil (strabisme, difficultés à orienter ou maintenir le regard, appelés troubles opto-moteurs).
Les personnes IMC ne constituent pas une population homogène : certaines peuvent ne souffrir que d'une légère boiterie, alors que d'autres seront très handicapés et dépendants d'une tierce personne pour tous les actes de la vie quotidienne.

2. Les troubles cognitifs :

  •  Des troubles cognitifs touchant tel ou tel secteur particulier des apprentissages : dysphasie, troubles de la mémoire, troubles de l'attention pouvant entraîner dyslexie, dyscalculie, dysgraphie, dysorthograhie
  •  une altération de la capacité à exécuter de maniére automatique des mouvements déterminés, la dyspraxie est responsable de retard graphique, dyscalculies, difficultés dans toutes les matières scientifiques (géométrie, physique, technologie) mais aussi en géographie. La personne doit contrôler volontairement chacun de ses gestes, ce qui est très coûteux en attention, et rend la coordination des mouvements complexes.

Dans tous les cas, ces personnes présentent, à des degrés divers.

  •  Une fatigabilité, qui peut être variable dans la journée, selon les activités proposées,
  •  une lenteur, qui peut constituer, à elle seule, un handicap.

3. Les différents troubles associés :

A côté des difficultés liées au corps (respiratoires, digestives, ORL , troubles urinaires), les lésions cérébrales précoces peuvent en outre être responsables de troubles associés.

  •  Les épilepsies,
  •  les troubles sensoriels (surdité, malvoyance) et neuro-sensoriels (difficultés de gnosies visuelles, verbales, sensitives). Le strabisme est fréquent et souvent il existe des difficultés de repérage, de fixation et de poursuite des yeux (troubles opto-moteurs).

Troubles moteurs et/ou cognitifs et/ou troubles associés, tous liés à une lésion cérébrale précoce, réalisent, chez chaque enfant, une mosaïque unique : certains présentent des troubles moteurs isolés (sans troubles cognitifs), de très modérés à intenses, d'autres présentent des troubles cognitifs isolés (sans troubles moteurs) de très discrets à sévères, avec ou sans épilepsie ou autre trouble associé, d'autres enfin une combinaison personnelle de ces diverses pathologies : chaque personne IMC présente donc un tableau unique.



 
© Propriété de l'Association des Infirmes Moteurs Cérébraux Adultes de Saône-et-Loire
286 Avenue des Saugeraies 71000 Mâcon
Tél: 03.85.20.29.52 / Fax: 03.85.34.77.79